Notre checklist indispensable pour tout entretien d’embauche !

Trouver un emploi, intérimaire ou non, demande de la préparation. Voici notre « checklist » en 3 points, indispensable si vous souhaitez postuler avec finesse auprès d’agences d’intérim telles que FUSION Intérim. 

Avez-vous préparé votre candidature ?

Dans un premier temps, et avant qu’ait lieu la rencontre avec un membre de l’agence, vous devez plancher sur tous les outils capables de promouvoir votre profil, vos expériences et vos compétences. En effet, il faut apprendre à se vendre. Cette première étape commence par l’écrit. 

Avez-vous mis à jour votre CV ?

Tout d’abord, il existe presque autant de façons de construire un CV que d’individus vivant sur Terre. Néanmoins, nous vous proposons ci-dessous une structure efficace, fiable et capable de répondre aux attentes des agences d’intérim : 

• En-tête : liste des informations de contact 

• Photo : facultative, les opinions sont partagées à ce sujet 

• Titre : intitulé du poste pour lequel vous postulez 

• Rubrique « Expériences professionnelles » 

• Rubrique « Compétences » (interpersonnelles, techniques, langues étrangères, logiciels…) 

• Rubrique « Formations » (écoles et diplômes obtenus) 

Habituellement, le CV se présente sur une seule page et sans colonne. Mais la mode actuelle tend à privilégier une présentation d’une page sur deux colonnes.  

Avez-vous bien rédigé votre lettre de motivation ?

La lettre de motivation vous sera fort utile dès lors que votre CV aura attiré l’attention du recruteur. Elle sert notamment à vous départager des autres candidats. Une lettre de motivation bien écrite vous différenciera de vos concurrents. Nous vous conseillons d’aérer le texte par des paragraphes courts, de raccourcir les phrases le plus possible. Il s’agit ici d’expliquer vos missions professionnelles et leurs résultats avec plus de détails que votre CV. Vous devez exposer vos aptitudes et réussites avec la plus grande clarté. Qui dit « lettre » dit souvent « rédaction » et « style » ; mais le recruteur préfèrera lire une lettre succincte et directe plutôt qu’un texte en prose ! 

Avez-vous rassemblé vos références ?

Les entreprises apprécieront que votre candidature s’appuie sur des références. Par exemple, il est possible de les indiquer dans une dernière rubrique de votre CV. Dans ce cas précis, n’indiquez que le nom de votre référence, son poste actuel et son numéro de téléphone et email de contact. Les références peuvent également être présentées au recruteur sous la forme d’une lettre rédigée par votre supérieur hiérarchique antérieur. Les lettres de référence, aussi dites lettres de recommandation, sont souvent lues en diagonale. Cependant, elles dévoilent une réelle implication de la part de vos anciens collaborateurs. Et soyez-en sûr(e), le capital confiance de votre recruteur en sera positivement impacté ! 

Avez-vous collecté suffisamment d’informations ?

Assurez-vous d’avoir effectué assez de recherches sur l’agence d’intérim que vous envisagez de contacter pour un entretien à venir. En plus de vous renseigner sur les postes que les agences proposent, intéressez-vous à leurs valeurs, à leur vision et à leur fonctionnement interne. 

Pour ce faire, Internet est là (avec ce très bon article résumant les 8 sites à consulter avant un entretien d’embauche), sinon appelez-les dans un premiers temps et posez toutes vos questions. En affirmant votre intérêt envers un interlocuteur, vous suscitez d’un même coup le sien ! 

Saurez-vous assurer votre entretien ?

Comme l’auteur américain David Swanson avait pour habitude de dire : 

« Vous n’aurez jamais une deuxième chance de faire une bonne première impression » 

Avez-vous suffisamment soigné votre présentation ?

Assurer son entretien c’est tout d’abord soigner sa présentation ! Il est important de faire un effort sur votre tenue vestimentaire. Assurez-vous qu’elle soit propre et adaptée ! Aussi, soyez vigilant(e) sur votre posture. Les études sur ce sujet sont formelles. Le langage non-verbal (posture, gestes, attitude) joue à notre insu jusqu’à 70 % de la communication entre interlocuteurs. Les 30 % restants de cette communication passent par le ton de la voix et les mots prononcés. 

Redressez-vous, levez le menton, évitez les longs croisements de bras, souriez et regardez votre recruteur dans les yeux ! Attention ! N’en faites pas trop non plus ! Ce n’est pas une pièce de théâtre. Il est important de rester soi-même ! 

De plus, si votre attitude respire à la fois assurance et enthousiasme, celle-ci soulignera implicitement vos compétences interpersonnelles, compétences nécessaires dans le travail en équipe et dans la communication en entreprise de façon plus générale. 

Savez-vous développer votre argumentaire ?

Le recruteur vient de vous inviter à vous asseoir. Que devez-vous faire à présent ? Vous vendre une seconde fois. 

En effet, grâce à votre CV, votre lettre de motivation et vos références, vous avez réussi à obtenir un entretien. À présent, il ne faut nullement répéter le contenu de ce que vous avez déjà présenté dans ces documents. Il est désormais primordial de montrer toutes vos motivations et de développer votre argumentaire. Les recruteurs sont souvent friands d’anecdotes concernant des mises en situation professionnelles car elles apportent des explications encore plus précises sur les tâches techniques que vous avez effectué au travail. 

De plus, ces récits d’expériences servent à analyser votre capacité à gérer vos missions et à en identifier leurs résultats. Donc retenez bien que les exemples sont les armes parfaites de l’argumentation et le meilleur moyen pour votre interlocuteur de se projeter dans votre univers de travail et dans des coopérations futures. 

Pensez-vous à remercier et relancer vos contacts ?

Remerciez-vous ?

Une fois l’entretien terminé, il faut encore attendre une réponse de l’agence d’intérim. De votre côté, il est souvent recommandé d’envoyer un email de remerciement pour l’entretien effectué, pour le temps consacré. Par cette démarche qui ne coûte qu’une rapide connexion internet, le recruteur se souviendra de vous et sera plus à même de vous recontacter dans les plus brefs délais. 

Relancez-vous ?

 De plus, il est vrai que certaines agences peuvent se montrer moins réactives que d’autres. Cette réactivité dépend d’ailleurs d’un grand nombre de facteurs internes et externes, liés à l’organisation, le niveau d’activité, la taille de la structure. Dans le cas où vous n’avez toujours pas reçu de retour après quatre jours ouvrés, n’hésitez pas à contacter l’agence, de préférence par téléphone, afin de savoir où en est le suivi de votre dossier. Cette simple démarche montrera votre dynamisme et votre motivation à vouloir vous engager dans un nouveau monde professionnel ! 

Un commentaire

Laisser votre commentaire

Nous contacter

Fusion Interim
64, rue Paul Claudel
87000 Limoges
Tél : 05 55 05 06 00
Fax : 05 55 05 06 01